Le 22 mai à Montauban, le FNME-CGT Tour solidaire de l’UD CGT de Tarn-et-Garonne

23/05/2019


En fin de semaine dernière, la Mairie de Montauban a changé les serrures de la Maison du peuple, rendant les lieux inaccessibles pour les trois syndicats qui l’occupent, dont l’Union départementale de la CGT.
Face à cette situation la CGT a porté plainte et une audience en référé  a eu lieu le 22 mai au Tribunal de grande Instance de Montauban.
Le FNME-CGT Tour, solidaire face à cette attaque portée contre le syndicalisme de proximité, était présent à Montauban !

Le Tribunal a reporté sa décision au 11 juin, laissant les syndicats à la rue !

Voir le reportage photos


À l'heure où nous écrivons ce message, la CGT est "mise à la rue" à Montauban. Le tribunal qui s'est réuni aujourd'hui a reporté sa décision au 11 juin, nous laissant, de fait, à la rue jusque là... 
Nous allons nous réunir pour prendre une décision sur les suites à donner. Comme l'ont évoqué nos avocats pendant l'audience, cette procédure nous rappelle les pires heures de notre Histoire. En effet, depuis 1935, la seule fois où les syndicats se sont vu expulsés de la Maison du peuple de Montauban, c'était sous le régime de Vichy. La mairie utilise des moyens hors la loi pour nous mettre hors service et les salariés seront les premières victimes de ce coup bas. 
Merci beaucoup pour le soutien des camarades de la caravane du FNME-CGT Tour qui ont été au top. Cet affront historique doit être pris très au sérieux et nous aurons besoin de toute la CGT pour affronter cette situation qui, si elle devait se confirmer, mettrait toutes les UD de France en danger. 
La lutte continue.

Les militants de la FNME du Tarn-et-Garonne